La vie d’un disciple

MisterT Discipulat, Église Leave a Comment

Les mots «disciples» et «discipulat» sont devenus communs dans nos communautés chrétiennes. Et pourtant, dans les évangiles, Jésus n’utilise le mot disciple que deux fois en référence aux douze futurs apôtres. A la place, lorsqu’il parle de ses «étudiants», il utilise des mots tels que «mes amis», «mes frères» ou encore «mes enfants».

Dans la culture rabbinique, les disciples étaient d’abord choisis parce qu’ils avaient la capacité de connaître tout l’Ancien Testament par cœur. Puis, ayant passé l’examen intellectuel, ils avaient un entretien avec le rabbin. L’élève était finalement accepté et entrait dans l’école rabbinique si le rabbin pensait qu’il serait capable de penser, d’enseigner ou de parler comme lui. En fait, tout la formation qui suivait visait à transformer le disciple à l’image de son rabbin.

Jésus connaissait bien la culture «de formation de disciple» dans laquelle il invitait les douze, mais comme le montre clairement le vocabulaire utilisé, il avait le désir que ses disciples aient une relation personnelle avec lui avant tout. De plus, en appelant ses disciples sur la plage et sur la place du marché, il montre que tout le monde trouve sa place dans son école de disciples, et non plus seulement ceux qui sont «intelligents». Ce qu’il n’a pas changé par contre, c’est le fait que le disciple sera transformé à l’image de son rabbin.

Jésus désire que nous devenions comme lui alors que nous passons du temps avec lui. Il nous invite tous à manger à sa table et à le suivre dans tout ce que nous faisons.

Jean-Philippe Godin, JEM-Genève

Photo par Joshua Ness sur Unsplash

Laisser un commentaire